Comité Régional Dauphiné-Savoie de Scrabble®
BordureAccueilBordureBordureActusBordureBordureComitéBordureBordureCalendrierBordureBordureRésultatsBordureBordurePartiesBordureBordureJeuxBordureBordureListesBordureBordureJeunesBordureBordureClassiqueBordureBordureVaujanyBordureBordureEvianBordureBordurePhotosBordure








Année 2018
Vous avez dit classique ?Sylvie Guillemard - 25/10/18
Le classique à La Côte, ce n'est pas que le festival Berlioz, malgré sa renommée internationale. C'est aussi, en toute modestie, le tournoi de Scrabble, qui en est déjà à sa troisième édition.

12 participants cette année, un peu moins que l'an dernier, mais des nouveaux qui, j'espère, y auront pris goût et reviendront. Il faut dire que le club se met en quatre pour bien faire les choses : ouverture à 10h pour une séance d'initiation/entraînement, boissons et biscuits à volonté tout au long de l'après-midi, stylos siglés pour tout le monde, lots divers (d'hiver ?) tirés au sort, et ça ce n'est que la partie accueil.

Côté scrabble, du matériel de qualité avec les jeux du comité, un logiciel (merci Jean-François (RAMEL)) qui marche du tonnerre, et cinq parties dirigées par un arbitre dévoué (merci à Jean (GELINEAU) pour ce luxe assez rare).



Au final, seule Sylvie (GUILLEMARD) a gagné ses cinq matchs et tout le monde a eu la satisfaction de remporter au moins une victoire. Bravo à Claude (NOIZET) qui, pour ses débuts en classique, domine la série C, avec trois matchs gagnés, et accède immédiatement à la série B. Et bravo à Martine (LACARELLE), vainqueure en série B : le club sait recevoir mais se défend bien côté sportif.

Ce qu'il faut retenir de ce tournoi :

Un modèle de parité : 6 joueuses / 6 joueurs, 6 Hauts-Savoyards / 6 Isérois, 6 Vermeils / 6 plus jeunes. Saluons la présence des 6 Hauts-Savoyards, qui ont été récompensés de leurs kilomètres : outre le fait d'avoir passé une bonne journée, ils ont raflé l'intégralité des 4 lots tirés au sort, et la délégation seynodienne est même repartie avec un lot pour chacun des 3 joueurs. Il faut dire que la main ‘innocente' était celle de Quentin… (CHEVOLOT, du club des Scrabblotins)

Un fou rire général, ou les méfaits de la concentration : quand un joueur comprend "Je vais aux vécés" au lieu de "Je vais contester", et n'accompagne donc pas son adversaire… pour la vérification du mot sur l'ordi.

Des parties plus ou moins serrées, avec des écarts allant de 8 points à 256 points, ce qui montre bien, malgré les idées reçues, qu'on pose des scrabbles au classique. Heureusement que les écarts, pour le classement, sont plafonnés à 100 points : cela permet, même si on a été battu, de jouer les parties suivantes avec une vraie possibilité de remonter.

L'importance du reliquat en fin de partie : je ne sais pas si c'est le record de la journée, mais j'ai donné 21 points à Claude avec V D D G L Y. Comme on doit s'enlever les points qu'on donne, cela fait une différence au cumul de 42 points : heureusement que j'avais un peu d'avance !

Les commentaires des uns et des autres :

À force de jouer au scrabble classique j'y prends de plus en plus de plaisir Mireille (BERTHOIN)

Moi qui suis un petit joueur de scrabble et très peu expérimenté en classique, j'ai beaucoup appris.

Du vocabulaire : Watté joué avec une appréhension n'est pas un verbe, mais un adjectif !

De la stratégie : Jouer « RAMIONS » au premier coup en H2 est une erreur (3 rallonges devant possible et une case triple en H1) cadeau pour l'adversaire.

Du savoir vivre : le club de La Côte reçoit très bien ses invités. 3 cadeaux tirés au sort, 3 cadeaux pour les Scrabblotins.» Michel (SAUTHIER, 1m95 ?)

Dans ce tournoi les événements qui m'ont marqué sont la victoire contre Claude au 3ème match quand la grille était fermée, on était à égalité et j'arrive à lui placer en scrabble "MEL(A)IENT" sur le mot triple ; et aussi le 4ème match contre Mireille où je mène jusqu'au 14ème coup et elle arrive à scrabbler en plaçant "FEDERAL" et c'est là qu'elle fait la différence sur la fin avec un bon reliquat.
J'ai été content que Pierre fasse son premier tournoi de classique et en + il m'a battu sur une partie serrée qui finit à 36 points d'écart.
Florian (DETRAZ)

Alors, pour parodier un autre festival de musique,

TENTEZ LE CLASSIQUE  !

Bordure